Blue Nile waterfalls

Bahir Dar

Bahir Dar

Bahir Dar

Altitude: 1830 m.

Est une ville située au nord-ouest de l’Éthiopie. Cette ville est la capitale de la région Amhara. C’était autrefois un village de chasseurs, puis un centre d’échange très important pour les caravaniers.

C’est une ville en pleine expansion qui jouit d’une situation privilégiée au bord du lac Tana. L’extrémité méridionale de ce lac, christianisée à partir du XIIe siècle, a joué un rôle majeur dans le développement de la région, devant Gondar, l’ancienne capitale de l’empire et du Bégemder. Les longues allées bordées de palmiers et la présence d’un palais sur les hauteurs de la ville témoignent de l’ancienne ambition de l’empereur Hailé Sélassié de vouloir faire de Baher Dar la capitale moderne de l’Éthiopie.

La « ville source du Nil Bleu » fait également partie des relais-étapes importants du circuit touristique de la moitié nord de l’Éthiopie. Pour ces raisons, la municipalité tente de mettre au point une gestion intégrée du rivage qui s’insère dans une logique de développement durable afin de préserver un environnement fragile, fournir de l’eau potable aux générations de demain et garantir bien être et prospérité aux actuels riverains…

Excursions sur Lac Tana

Situé à une altitude de 1830m, la plus vaste entendu d’eau d’Éthiopie est une véritable mer intérieure couvrant 3 630 km², 70 km en largeur et 80 km en longueur ; ses trente – sept iles, où les moines se sont retirés loin du monde depuis de sept siècles, accueillent une vingtaine d’églises et de monastères.

Dega Estifanos : L’église –monastère située sur un ilot rassemble las plus forte communauté monastique du lac (environ 200 membres). Restauré au XIXe siècle, le sanctuaire conserve, à cote des peintures contemporaines, des toiles et tableaux du XVe siècle, époque de prospérité. Mais, surtout, il conserve également les corps momifiés de quatre souverains Éthiopiens, renfermés dans des sarcophages vitrés. L’explication de la présence des dépouilles de Yekouno Amlak, Dawit1er, Zera Yakob, Susnyos et  Fassiladas, qui ont régné entre 1270 et 1632, demeure floue. Ce Monastère est ouvert aux hommes seulement.

Kibran / Kebran Gabriel : L’ile monastère, la plus proche de Bahir Dar héberge une communauté de moines dans un environnement boisé d’une grande sérénité. L’église, rebâtie au XVIIe siècle, présente un ensemble de peintures en mauvais étant de conservation mais très intéressantes. A  proximité, un petit musée expose une collection de croix et de manuscrits de première importance. Ce Monastère est ouvert aux hommes seulement.

Tana Cherkos : L’ile est moins intéressante pour l’église rectangulaire qu’elle abrite, sans doute récente ; que pour les légendes qu’ils entourent et qu’ils lui donnent son importance historique. C’est en effet là qu’aurait résidé la sainte Famille lors de sa fuite en Égypte, se réfugiant encore plus au sud. C’est également là que selon la tradition, l’Arche d’alliance aurait été abritée pendant neuvième siècle Avant-J- C à quatre Siècles – avant de rejoindre Axoum. Ce Monastère est ouvert aux hommes seulement.

Dabra Mariam : Rebâtie au XIXe siècle sur le lieu d’un premier sanctuaire, l’église n’a pas d’intérêt majeur outre le petit trésor qui y a est conservé. C’est Peu visité. Cette église est ouverte à tous.

Narga / Nerga Selassie : Située sure un petit ilot à côte l’ile de Deq, la plus vaste du lac, Narga Sellassie est l’une des églises les plus richement décorées.   Le sanctuaire  fut construit par la reine Mintewab, régente sous le règne de son fils II(1730 – 1755) et que l’on voit représentée au pied d’une vierge à l’Enfant.  Narga Sellassie est l’un des plus beaux  Exemples des églises circulaires de style Gondarien. Au milieu de l’iconographie classique retraçant la vie de jésus et de Marie, on remarquera la scène représentant la lutte  de l’église contre la croyance païenne, dont celles aux monstres marins, ici symbolisés par un poisson transportant une église sur son dos et transpercé par la lance d’un ange. L’ile de Deq, de cinq km de diamètre, est couverte en grande partie de cultures et fournit également une importante production de miel. Cette église est ouverte à tous.

Ura Kidane Mihret : Situé sur la péninsule de Zéghé, qui abrite également les églises Beta Mariam, Beta Giyorgis et d’Azwa Mariam, Ura Kidane Mihret est l’un des plus importants sanctuaires du lac Tana, célèbre pour ses peintures du XVIIIe au XX siècle, en grande partie restaurées. L’église circulaire en torchis, couverte d’un toit de chaume, abrite un Maqdas /temple/  entièrement couvert de scène biblique et historique se déployant en une sorte d’immense bande dessinée. A proximité, un petit musée possède quelques trésors intéressants : couronnes, croix, bibles et beaucoup plus. Facilement accessible, l’église est très visitée, ce qui attire  toute une cohue de vendeurs de souvenirs et d’enfants. Cette église est ouverte à tous.

Print Friendly, PDF & Email